guy delhasseDELHASSE GUY

Guy Delhasse se définit ici et là comme un vagabond de l’écriture. Il ne sait où il va  et quand il part quelque part en  écriture, il disparaît par la lecture…

En 1975, il pense qu’un grand destin littéraire s’offre à sa plume en étant  lauréat d’un concours qui lui permet d’être publié dans la célèbre « Bibliothèque Verte » à Paris mais il s’en détourne pour se passionner pour les romans qui évoquent de près ou de loin, sa ville de Liège. Celle où il habite, travaille et marche en fumant la pipe, guitare en bandoulière.

Il livrera durant vingt ans, pour des hebdos, des quotidiens,  des centaines de « papiers » autour des romans et nouvelles qui parlent  de sa ville. Ce qui le  mène de ville en ville, dès 2007, à publier ses recherches. Huy en 2007 reçoit son « guide littéraire ». Suivront Liège, Spa, Verviers et toute la province en 2011. Il crée des promenades, donne des conférences, publie des dossiers sur toutes ces fictions qui parlent de  chez nous.  Et dans son coin, sans se presser,  il publie  l’un ou l’autre roman, nouvelle ou récit, le dernier étant intitulé « Signé Guillemins » porte sur le présent et le futur de la fameuse gare blanche…

Vagabond… Il aime ce mot. Un jour, une promenade, le mois suivant, une ville et son guide parfois un polar scout… qui n’est jamais prêt. Il voyage de l’intérieur par la lecture et les rencontres. Il aime le vélo, les Beatles, les polars et les cafés noirs dans les villes de passage…