DESGUIN Carine-LaureKONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Née à Binche le 7 février 1963, Carine-Laure Desguin aime sourire aux étoiles et dire bonjour aux gens qu’elle croise.

Lauréate de prix littéraires (nouvelles, slam, poésies), C.-L. Desguin est aussi l’auteure de quelques livres, « Rue Baraka », roman initiatique (Ed Chloé des lys, 2010), « Les enfants du Grand Jardin », conte surréaliste (Ed Chloé des lys, 2012), « Spirales urbaines », recueil de poésies (Ed Chloé des lys, 2013), « Des lames et des lumières », recueil de poésies (Ed Le Coudrier, 2015), « C’est le même décor », recueil de textes écrits à la manière de Marguerite Duras (Edilivre, 2015), « Album Number One, Cinéma magique », recueil de textes (Ed Chloé des lys, 2016).

Cette passionnée de mots est membre du cercle montois Clair de Luth, des Artistes de Thudinie, de l’AREAW, de l’ADAN, de l’AEB et ses textes se lisent dans plusieurs revues trimestrielles (Les petits papiers de Chloé, Le Spantole, Aura, Lichen, Infusion, Le Capital des mots, Bleu d’encre, Nouvelles-Persos). Quelques-uns de ses textes et poésies furent sélectionnés pour participer à des recueils collectifs.

Chroniqueuse pour la web-émission Actutv et collaboratrice pour le Salon annuel du Livre de Charleroi (L’Alchimie du Livre), C.-L. Desguin a vu l’un ou l’autre de ses textes prendre des mouvements inattendus, comme être mis en musique par Ernest Hembersin ou encore être lus par le Box Théâtre et l’Académie des Arts et de la Parole de Marchienne-au-Pont.

Son inspiration ? Dans le souffle des vents, sur les trottoirs des villes et dans les instantanés de la vie, des instantanés qu’elle grignote comme ça, au gré de ses fantaisies.

C.-L. Desguin aime dans les textes poétiques (ou pas) la sonorité, la musicalité, les fragments d’ombre et de lumière, les sens interdits et les non-sens.

Toute l’actu de C.-L. Desguin sur http://carineldesguin.canalblog.com