Didier Verkens, auteur-compositeur,propose « Paris l’Amour, Paris Tendresse », un CD original de 12 titres sur la ville lumière. Après de nombreuses visites dans la capitale française, l’inspiration lui vint pour écrire des chansons telles que MONTMARTRE, vantant les charmes artistiques de la Butte et du Lapin Agile.

Ensuite, il compose  LES BATIGNOLLES dans laquelle avec une pointe d’argot parisien, il retrace l’histoire des caboulots fréquentés par l’écrivain Francis Carco.

LA GIGUE DES KLAXONS a été composée pour maquiller d’humour les embouteillages célèbres de la région parisienne.

Quant à la chanson PARIS DES ANGES elle restera un hommage au Paris des muses, Paris des parfums, des artistes et de ses rues et de ses ciels enchantés qui font que des rêves surannés vivent encore.

Et puis d’autres chansons du cœur et de l’amour qui donnent la vraie valeur artistique à ce Paris qui a tant inspiré les poètes , les écrivains et ce chant de liberté qui sous-tend toutes les relations humaines.

Et pour ce faire, il s’est entouré de musiciens de talent tels que :

Jean Louis Rassinfosse, contrebassiste de jazz qui fait partie du groupe «  L’âme des poètes » et qui s’est produit avec les plus grands noms du jazz (Thielemans, Catherine, Houben, Galliano et Chet Baker durant dix ans).

Alexandre Cavalière, violoniste de style manouche qui a accompagné de sa virtuosité les chansons composées par l’auteur compositeur.

Hervé Letor, saxophoniste qui se produit sur la scène de The voice et  compose également les arrangements de François Pirette.

Roger Hindrick, pianiste spécialisé dans les récitals « poésie et musique » et qui participe aux « midis de la poésie » à Bruxelles.

Pierre Coulon, flûtiste concepteur de flûtes traversières et instruments à vent et qui ravi de sa sensibilité les chansons à texte du CD.

Ronald Godeau, percussionniste qui fait voyager son talent dans plusieurs orchestres de la région.

Etienne Gilbert, flûtiste qui a accompagné Léo Ferré, Maxime Le Forestier et Beaucarne  pour les arrangements grâce auxquels il a obtenu le prix Charles Cros.

Et enfin le chœur qui est tenu par Joke Leloux, jeune finaliste de The Voice en 2015 pour accompagner les refrains.