Le mardi 17 octobre 2017, de 17 à 19 heures, l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique propose un cours-conférence du Collège Belgique donné par Michel Lambert au Palais provincial de Namur : Haydn et le piano londonien. Sous la responsabilité académique de Benoit Mernier.

 

 

Lors du second séjour de Haydn à Londres, en 1794-1795, le pianoforte est au centre de ses préoccupations. Il a l’occasion de visiter les ateliers de la maison Broadwood et il est ravi de la qualité des instruments qu’il y découvre. La facture anglaise du piano est à cette époque en plein essor et qui plus est, ces instruments sont différents de ceux que Haydn pratiquait sur le continent. Les piano Broadwood se caractérisaient par leur robustesse et leur puissance par rapport aux sonorités perlées du piano viennois. Mais il possédait aussi un système de pédale à pied una corda. Haydn tient compte de ces caractéristiques dans ses sonates londoniennes et la facture influence directement le style et la technique d’écriture. Qui plus est, la capitale britannique comptait bon nombre de pianistes et de compositeurs de haut rang : Dussek, Cramer ou encore Clementi. Ceux-ci participaient au même concerts que Haydn et ils formaient d’excellents virtuoses. Mais surtout, leur style et leur technique différaient de ceux de Mozart. Ce cours-conférence aura donc comme objectif de mettre en lumière les caractéristiques des pianoforte de Broadwood à travers la technique d’écriture de Haydn dans ses trois ultimes sonates pour piano.

Accès gratuit. Inscription préalable sur le site internet http://www.academieroyale.be

Après la création d’un compte personnel (cliquer sur « créer un compte », en bas à gauche de la page d’accueil), l’inscription se fait sur la page de la leçon (bouton « inscription »).

Palais provincial de Namur

2 place Saint-Aubain

5000 Namur