Comme il convient, dans l’univers pairidaïzien, c’est au croisement d’on ne sait quels sentiers qu’un gros bec en sabot attend l’admiration du passant… Quel regard !

 

grosbecd

On se sent obligé de le saluer, de lui dire qu’il est de loin le plus majestueux de tous les bipèdes rencontrés… il condescend, semble-t-il, à se montrer magnanime… il agrée salutations et compliments !

 

grosbecc

 

 

grosbece

 

Il tolère la présence étrangère, la jauge, estime valable la parole bienveillante adressée d’une voix à peine audible… Il comprend l’hésitation, rassure d’un clin d’oeil.

grosbecb

 

Comment peut-on se sentir si petit à ses côtés ? Pourquoi cette gêne à le regarder si digne et seigneurial ?  Quand a-t-il percé nos secrets ?

grosbecg grosbech

 

Quel regard… il a tant à dire qu’on ne sait par où commencer. Alors, on s’assied et on se tait… On le regarde. Il vit. Et c’est de la joie qui monte du fond des pensées. Merci, Ami.

grosbecj

grosbeck

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais l’Ami part…

 

grosbecmEt rejoint d’autres amis…  grosbel

 

Il n’était donc pas seul…

N’empêche, il est unique, quoi qu’on en pense !

 

 

 

A suivre… la semaine prochaine !

Photos : Mireille Dabée.