Alain Alain MINIOTMINIOT
Boulevard Lambermont, 430/17
1030 Bruxelles

Né à Jemappes le 12 mars 1938, mais habitant Flénu dans une famille ouvrière, Alain Miniot est et reste borain autant qu’il est permis de l’être. Après ses études à l’Ecole normale et au Conservatoire royal de Mons, il déploie des activités nombreuses dans beaucoup de domaines. Une vie consacrée à l’enseignement, à la poésie et aux spectacles en général. Instituteur au départ (à Cuesmes et Schaerbeek), il se dirige vers l’enseignement artistique (Académies de Soignies et de Berchem-Ste-Agathe, puis au Conservatoire royal de Mons en tant que chargé de cours de déclamation; ensuite aux Conservatoires royaux de Liège et de Bruxelles comme professeur de méthodologie des Arts de la parole). Il donne des cours d’élocution et de prise de parole au Parlement et au Conseil de l’Union européenne à Bruxelles et à Luxembourg. Il termine sa carrière comme directeur de l’Académie de musique, des arts de la parole et de la danse à Berchem-Ste-Agathe.

Lecteur, récitant, comédien à la radio et à la télévision ainsi que dans de nombreux théâtres et centres culturels, il participe aussi à des doublages de films et à des séries télévisées. Membre de jury et délégué de l’Etat pour des concours de récitation, de déclamation et de théâtre (français et dialectal), ainsi que pour des concours littéraires, il est aussi Secrétaire du Journal des Poètes de Pierre Bourgeois et Arthur Haulot,  Secrétaire des Jeunesses musicales de Mons-Hainaut, Président de l’association Plaisir du Texte de Bruxelles et du Cercle royal borain de Bruxelles, membre du Conseil d’administration de l’AREAW, et l’un des fondateurs du Grenier Jane Tony.

Auteur de mises en scène de pièces de théâtre (Le Mot magique de Pascal Vrebos, La Cave de Michel Joiret, Mort en arc-en-ciel de Nanou Gallée, Le Refus d’aimer de Camille Biver, La sonate au clair de lune de Yannis Ritsos, etc.), il participe également aux spectacles produits par Le Cyclope de Pierre et Irène Coran, écrit quelques comédies musicales jouées surtout dans le Borinage par la troupe d’Olga Descamps (Millions à gogo, Aventures à Pékin, Margoton au bataillon, etc), ainsi qu’un ouvrage sur la Méthodologie du français parlé, à l’usage des futurs professeurs de diction, d’éloquence, de déclamation, d’art dramatique, et de preneurs de parole. Il réalise aussi plusieurs disques 33 tours et CD, dont Poésies et musiques belges, avec Colin Guimaud (guitariste), De Baudelaire à Brel, avec Betty Dieudonné (chant) et Willy de Maes (piano), des vidéos et DVD en collaboration avec la Communauté française et les studios de Liège, La Poésie s’en va, La Poésie s’en vient, Poésie, terre de mémoire, etc.

Il reçoit le prix de l’U.G.W.B. (pour ses activités culturelles au service de la langue française), le prix de la Ville de Bruxelles (pour le rayonnement du français à l’étranger). Directeur artistique du Triolet de Bruxelles, il continue à mettre en pratique le fruit de ses recherches sur la poésie, la bonne chanson française et les langues endogènes de Wallonie, avec la participation de Léonce Wapelhorst et de Roger Hindricq. Il donne des conférences et anime des séminaires en Belgique et à l’étranger.

Un essai biographique lui a été consacré par Noëlle Lans : Alain Miniot, Funambule des mots, éditions Parler d’Être, 2016.