LES PRIX DE L’AREAW

Chaque année, nous décernons les prix suivants :

Prix de poésie ou Prix de la nouvelle, en alternance.

Le montant de chacun de ces prix est de 500 €.

Ces prix sont remis par un jury sur base de l’envoi d’un manuscrit.

Règlement des Prix de la nouvelle et Prix de poésie

Ces concours sont ouverts aux membres comme aux non-membres de l’association, Belges ou étrangers. La nouvelle et les poèmes doivent être totalement inédits.
Les concurrents enverront une seule nouvelle (d’un maximum de dix pages) ou trois poèmes, selon l’année.
L’envoi se fera en trois exemplaires sous couvert d’anonymat : il portera une devise (quatre chiffres et deux lettres) reproduite à l’intérieur d’une enveloppe timbrée sur laquelle seront mentionnés le nom et l’adresse du candidat. Les résultats seront communiqués via cette enveloppe.
Pour l’étranger, le timbre sera remplacé par un coupon-réponse international.
Le concours est ouvert chaque année du 1er septembre au 31 octobre.

Le concours de l’année 2017 porte sur la nouvelle.

Les prix sont remis lors de notre fête annuelle de début d’année. Pour les envois ou pour tout renseignement complémentaire :
Joseph Bodson, 109, rue de la Mutualité, 1180 Bruxelles
Tél : 02 345 81 68. Courriel : joseph.bodson@skynet.be

Nos autres prix :

Prix Georges Darmont : décerné à une personne ou un groupement qui a œuvré en faveur de l’apprentissage des langues régionales par les jeunes.
Ou à un auteur qui écrit dans une de nos langues régionales. Ou à une société de littérature en langue régionale.

Prix Émile Poumon : décerné à une personne ou un groupement qui a particulièrement mis à l’honneur la Ville de Mons.

Ces prix ne sont pas soumis à l’envoi d’un manuscrit.


L’enveloppe – édition 2017-2018 du Grand concours de nouvelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles

LES PRIX:

Le «Grand prix de la nouvelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles»
d’un montant de
1.000 € et trois mentions de 200 €, avec une mise en ondes par la RTBF de l’une des nouvelles primées.

LE RÈGLEMENT:

1. Ce concours de nouvelles en langue française est organisé par la Communauté française de Belgique, Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Service général des Lettres et du Livre) en collaboration avec le réseau professionnel des animateurs d’ateliers d’écriture, Réseau Kalame, ci-après les partenaires organisationnels. Par ailleurs, le concours dispose de nombreux partenaires promotionnels, notamment, les revues Karoo, Marginales et C4, ainsi que la RTBF et CLéA.

2. Il est ouvert aux personnes de nationalité belge et/ou résidant en Belgique, quel que soit leur âge, n’ayant jamais publié une œuvre chez un éditeur papier ou numérique à compte d’éditeur. Le fait d’avoir publié un texte ou plusieurs textes dans un recueil collectif, y compris à compte d’éditeur, n’empêche pas la participation au concours. Les personnes, ayant été éditées dans le cadre des deux éditions précédentes du concours «Pousse-café» et « Errances» ne peuvent participer à cette édition.

3. L’œuvre devra être un texte original et inédit et appartenir au genre de la nouvelle. Il existe plusieurs formes de nouvelles, nouvelles avec ou sans chute, nouvelles « instant », nouvelles à fin ouverte… Il est possible de créer sa propre forme et d’y développer un genre littéraire. La nouvelle peut-être alors réaliste, fantastique, de science-fiction… Elle doit cependant constituer un récit, c’est-à-dire raconter quelque chose d’un certain point de vue. Un changement d’état existe obligatoirement entre le début et la fin du texte. Le texte doit être cohérent, abouti, avec des actions, des situations, des descriptions et/ou des personnages… qui jouent un rôle dans son évolution. Le texte doit éviter des éléments superflus et parvenir à retenir l’attention du lecteur (rire, émotion, réflexion, détente, empathie…). Les critères d’évaluation seront : la qualité de l’intrigue, sa relation directe ou indirecte avec le thème (L’enveloppe), la construction, le style, l’originalité, la capacité à retenir l’attention des lecteurs…

4. Il ne sera admis qu’une seule nouvelle par participant.e au concours.

5. Sont exclues : une traduction, une adaptation, une œuvre présentant un caractère publicitaire ainsi qu’une œuvre ayant déjà été publiée sur un support papier ou numérique ou ayant fait l’objet d’une réalisation ou d’une diffusion par un organisme de radiodiffusion belge ou étranger.

6. Le texte dactylographié, ne pourra compter plus de 16.500 signes (espaces compris) soit environ 8 pages (format A4).

7. Les textes seront fournis dans un document Word extension.doc ou docx. (pas de PDF ou d’odt !). Avec les consignes de présentation suivantes.

a) Utiliser une police de caractères à empattements en corps 12 (Times, Times New Roman, Garamond, Georgia ou Baskerville) et non une police bâton (Arial, Verdana, Helvetica, Calibri…)

b) Pour la présentation générale

Titre centré (sans gras).

Pas d’alinéa au début des paragraphes.

Interlignage: 1,5.

Pas de double interligne entre les paragraphes (= deux «enter»), sauf si volonté de marquer une vraie césure dans le texte.

8. Le texte ne pourra comporter que le titre de la nouvelle et exclura toute information qui révélerait l’identité de l’auteur.e. Une feuille d’identification (voir modèle de fiche ci-dessous), complétée de manière lisible, sera jointe par courrier ou courriel au texte présenté.


9. Le/la candidat.e devra faire parvenir pour le 11 décembre 2017 à 18 h au plus tard, la date de la poste ou de l’envoi du courriel faisant foi, le texte de son œuvre en un exemplaire (papier) à l’adresse suivante:

Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Service général des lettres et du livre,
Mention: Grand concours de nouvelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Laurence Ghigny – 1A016 – Bld Léopold II, 44 – 1080 Bruxelles Belgique

ou par courriel à l’adresse concoursdenouvelles@cfwb.be

10. Un accusé de réception lui parviendra, par courriel ou par courrier, en janvier 2017.


11.
Un premier jury composé de lecteur.trice.s actif.ve.s dans le monde de la critique, de l’édition et de l’enseignement littéraire, des ateliers d’écriture se réunira début janvier 2017 pour retenir les textes sur base du critère de l’article 3. Un temps de réflexion, d’échanges autour de la nouvelle, de la réécriture, du travail de l’écriture proposée par le Réseau Kalame, sera offert en février 2018 aux auteur.e.s de ces textes sélectionnés, auteur.es qui auront l’occasion de retravailler -par après – leur nouvelle grâce à cette expérience collective.


12.
Les auteur.e.s visé.e.s au point 11, qu’ils.elle.s aient participé à la journée ou non, devront renvoyer la version définitive de leur texte (retravaillée ou non), pour le 06/03/2018, à la même adresse postale ou courriel, en assurant de la même manière la paternité du travail effectué sur le texte initial et son anonymat, conformément à l’article 8. Ainsi qu’en joignant une pièce d’identité prouvant la nationalité et/ou la résidence sur le territoire belge du participant.


13.
Est entendu par «retravail de l’œuvre» un apport de modifications qui permet néanmoins de reconnaître le texte de la version initiale de l’œuvre. Il ne sera pas accepté d’autre texte.


14.
Un second jury composé d’auteur.e.s, d’éditeur.trice.s, de journaliste de la RTBF, d’enseignant.e.s, d’attaché.e.s à l’administration se réunira pour décider de l’attribution du Grand Prix de la nouvelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles et des trois mentions ainsi que des six autres nouvelles (maximum) qui constitueront le recueil L’enveloppe. Ceci implique qu’il peut renoncer à toute attribution de prix dès lors qu’il estime que la qualité de l’œuvre ou des œuvres est insuffisante.


15.
Les prix seront attribués en juin 2018.


16.
Les auteur.e.s d’œuvres primées cèdent à titre non exclusif à la Communauté française, au réseau des animateurs d’ateliers d’écriture Réseau Kalame, aux revues Karoo, Marginales et C4, à la RTBF et à CLéA et aux autres partenaires promotionnels du concours le droit de reproduire, d’éditer et de publier les œuvres primées en tout ou en partie, sous forme de recueil ou dans une publication papier, numérique ou par onde et ce sans limite de temps. Les éditions, reproductions et publications précitées, en ce compris les parutions dans la presse quotidienne ou périodique, seront considérées comme promotionnelles et, à ce titre, ne donneront lieu à aucune rétribution complémentaire aux prix attribués dans le cadre de ce concours.


17.
Pour la publication, la Communauté française et ses partenaires (Réseau Kalame, KAROO, Marginales, C4, RTBF, CLéA) se réservent le droit d’effectuer les corrections orthographiques, grammaticales et syntaxiques nécessaires. Ils proposeront également, en concertation avec l’auteur.e concerné.e, des modifications de contenu dans un souci de cohérence narrative et de bonne compréhension par le lecteur.

18. Du seul fait de leur participation au concours, les auteur.e.s garantissent la Communauté française et ses partenaires contre tout recours éventuel des tiers en ce qui concerne l’originalité et le caractère inédit des textes présentés par eux.

19. La Communauté française de Belgique, Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles fait appel au Réseau Kalame, le réseau professionnel des animateurs d’ateliers d’écriture pour la mise en œuvre de différentes étapes de ce concours. Aucun recours fondé sur les conditions, le déroulement et le résultat du concours ne pourra être admis.


20. Les données à caractère personnel transmises dans le cadre de la participation à ce concours seront traitées, par le Service Général des Lettres et du Livre, dans le strict respect de la loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l’égard des traitements de données à caractère personnel.

Toute personne peut exercer les droits prévus par la loi du 8 décembre 1992 aux articles 9 à 15 et obtenir l’accès aux données la concernant, moyennant une demande, accompagnée d’une preuve de son identité, introduite auprès du Service Général des Lettres et du Livre.


21.
Le fait de présenter un texte au concours implique l’acceptation sans réserve des clauses du présent règlement. Les textes ne sont pas restitués. Les décisions du jury sont sans appel.


22.
L’exécution et l’interprétation du présent règlement sont soumises à la loi belge. En cas de litige, seuls les cours et tribunaux de Bruxelles sont compétents.

Infos : concoursdenouvelles@cfwb.be / 02 413.36.07 / www.culture.be

FICHE D’IDENTIFICATION

Grand concours de nouvelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles 2017/2018 : «L’enveloppe»

À dactylographier ou à compléter en lettres capitales !

Je soussigné(e) Prénom(s)………………………………………………………………………………………………………… Nom…………………………………………………………………………………………………………………………., résidant à Rue………………………………………………………………………………………….. N°…………….. Boîte………………….. Code postal …………. Localité…………………
en Belgique

(Téléphone………………………………………………………………………………… / Adresse électronique…………………………………………………………………………..) né(e) le _____ / _____ / ________,
auteur.e du texte intitulé / (titre) ……………………………………………………………………………………………..

me présente au concours «L’enveloppe», organisé par le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles et déclare que ce texte est entièrement original et qu’il ne fait aucun emprunt à une œuvre existante encore protégée.

* En cas de pluralité d’auteurs, ceux-ci désignent Monsieur ou Madame ……………………………………………………………………………………………………………… comme correspondant unique des organisateurs et ayant qualité pour recevoir éventuellement le prix.

Je (nous) déclare(ons) avoir pris connaissance du règlement du concours et en accepter sans réserve les dispositions, en ce compris la cession partielle de droit d’auteur telle que définie dans le règlement.

Je (nous) donne(ons) mon(notre) consentement au traitement des données à caractère personnel me(nous) concernant collectées par la Communauté française dans le cadre de ce concours et des publications des partenaires promotionnels. En aucun cas ces données ne pourront être utilisées par les partenaires à d’autres finalités, en ce compris des fins commerciales.


Fait à Date

Signature(s)

Ed. resp. Nadine Vanwelkenhuyzen, Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bld Léopold II, 44, 1080 Bruxelles.

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Prix de la Société des Poètes français

  1. Prix en Concours – Admissibilité des candidatures

 Les concours de la Société des Poètes Français (S.P.F.) sont accessibles à toute personne d’expression française, résidant en France, en Francophonie ou à l’étranger, mais écrivant en français, à l’exception des membres du Comité directeur de la S.P.F.

Ils sont ouverts du 15 avril au 31 octobre de l’année en cours, le cachet de la Poste faisant foi.

L’adhésion à la S.P.F. n’est pas requise pour prendre part aux différents concours.

Sont attribués annuellement, sur base de candidatures préalables, plusieurs Prix de Poésie (Prix Arthur Rimbaud, Prix Paul Verlaine, Prix Aimé Césaire, Prix Sully-Prudhomme, Prix José-Maria de Heredia, Prix Léon Dierx, Prix Charles Baudelaire, Prix Jean Cocteau, etc…) visant à récompenser les œuvres, tapuscrits (œuvre non éditée, dactylographiée et paginée, portant un titre) ou recueils édités, ayant séduit le jury de la S.P.F.

Le Prix Victor Hugo récompensera le meilleur manuscrit et consistera en l’édition, à compte d’éditeur (par les éditions de la SPF), de l’ouvrage primé, dont 50 (cinquante) exemplaires seront offerts au lauréat. S’il le souhaite, des exemplaires supplémentaires pourront évidemment être acquis par l’auteur.  Le Prix Auguste Dorchain (pas systématiquement décerné) couronne un poète confirmé, dont l’œuvre a déjà été reconnue par ses pairs.  Il ne peut être attribué qu’une seule fois à la même personne.

Les lauréats des Prix Victor Hugo et Auguste Dorchain sont exclus des joutes pour une durée de quatre (4) ans (jusqu’aux joutes de 2020 pour le lauréat 2016)

Sont aussi attribués annuellement, parmi les ouvrages présentés ou parmi ceux qui ont été remarqués par le jury, des Prix de Fondation (Prix Campion-Guillaumet, Prix Mompezat) et des Prix Spéciaux (Prix de la Traduction, Prix de la Presse Poétique, etc…).  Les lauréats à ces prix peuvent prendre à nouveau part aux joutes dès l’année suivante, mais un même prix ne lui sera pas attribué deux années de suite : si tel était le cas, le lauréat se verrait cité au palmarès par un « rappel de prix ».

Enfin, un Prix de Prestige, accordé sans candidature préalable et sur proposition des membres du C.A. de la S.P.F. au jury des concours, est attribué, pour l’ensemble de son œuvre, à un poète (le terme « poésie » étant pris dans son sens premier de « création ») : c’est le Grand Prix de la S.P.F.

Le lauréat du Grand Prix sans candidature ne pourra plus participer aux futures joutes poétiques de la S.P.F.

Certains des prix ci-dessus mentionnés peuvent ne pas être attribués, si le jury estime que tous les critères de sélection ne sont pas remplis.

  1. Jury et Palmarès

Les décisions  et les commentaires du jury sont sans appel.

La seule participation aux prix implique la totale acceptation du règlement par les candidats.

Le  palmarès sera adressé, soit par courriel, soit par courrier  (voir modalités ci-dessous) à tous les participants, entre le 1er février et le 15 mars de l’année civile suivant celle durant laquelle les prix sont ouverts.

La proclamation de ce palmarès et la remise des prix aux divers lauréats aura lieu au printemps de l’année suivante, au cours de l’AG de la S.P.F., à une date et un lieu qui seront communiqués lors de l’envoi du palmarès.

Sauf cas de force majeure, laissé à l’appréciation du jury, la présence des lauréats, lors de la proclamation des palmarès, est obligatoire.  Si celle-ci s’avérait impossible, les lauréats se feront représenter par une tierce personne

  1. Droits de Participation:

 Un  droit de participation de vingt-cinq (25,00) euros  est demandé par recueil et/ou tapuscrit (recueil non encore édité, dactylographié, paginé et portant un titre) mis en concours.

Ce montant sera joint à l’envoi, sous forme de chèque postal ou bancaire rédigé au nom de la Société des Poètes Français, en indiquant, au dos du chèque ; « concours poétiques ».

Les candidats étrangers s’acquitteront de ce paiement par virement sur le compte de la Société des Poètes Français ,  FR76 3006 6101 2100 0200 8240 137,  BIC :  CMCIFRPP en joignant, à leur envoi à la S.P.F., la preuve de ce virement.

Un même auteur peut présenter plusieurs œuvres au concours.  Il paiera alors autant de fois les droits d’inscription (25,00 EUR) que de tapuscrits et/ou recueils édités mis en concours, .

Les candidats joindront enfin, à leur envoi, une (1) enveloppe, libellée à leur adresse et timbrée, avec un timbre à validité permanente, envoi 20 g, prioritaire, affranchissement français ; majoration de 2,00 EUR, pour les étrangers, du montant de la participation.  Une seconde enveloppe sera jointe, de la même manière, à l’envoi destiné à la responsable des concours de poésie (pour cet envoi aussi, affranchissement français, mêmes modalités que ci-dessus; les résidants belges peuvent toutefois, s’il le souhaite, affranchir avec des timbres belges l’enveloppe qui leur est destinée.)

  1. Envoi des Œuvres:

 Les candidats aux différents prix adresseront leurs œuvres, sous pli postal suffisamment affranchi, par courrier non recommandé, entre le 15 avril et le 31 octobre de l’année en cours (cachet de la Poste faisant foi), en trois (3) exemplaires, au siège de la Société des Poètes Français, « Service Concours 2016 », 16, Rue Monsieur le Prince à F-75006 PARIS.  Deux (2) autres exemplaires seront également adressés, l’un, accompagné de l’enveloppe libellée et affranchie, (voir ci-dessus), à la responsable des concours,  Véronique Flabat-Piot, 220, Rue de Maubeuge à BE-6560  ERQUELINNES (Belgique) et l’autre à Monsieur Vital Heurtebize, 21, Rue des Veyrières à F-84100 ORANGE (sans enveloppe jointe).  Pour rappel, ces envois seront non recommandés.

Tous les modes d’écriture poétique  – classique, néoclassique, libre ou libérée – sont acceptés.

Les tapuscrits seront correctement paginés et reliés.

Ils formeront un ensemble cohérent, de 30 pages maximum (non compris la page de titre, les éventuelles pages de table des matières et/ou pages réservées aux illustrations), au format A4, 12 ou 14 pt de caractères Times New Roman, 12 pt Arial ou 14 pt Garamond. Ils porteront un titre, qui sera celui sous lequel l’ouvrage présenté sera enregistré.

Les recueils édités l’auront été, soit dans l’année du concours, soit dans l’année le précédent.  Une œuvre éditée, non primée par la S.P.F., peut être représentée à nos joutes aussi longtemps qu’elle répond aux critères de présentation requis par le présent règlement..

En tête du tapuscrit seront notés, sur une page blanche :

  • le titre de l’ouvrage
  • les nom et prénom (et, éventuellement, le pseudonyme) de l’auteur,
  • son adresse postale complète (pays y compris),
  • son numéro de téléphone, fixe et/ou portable (avec préfixe international, pour les résidents hors de France),
  • une adresse-mél de contact.

Ces mêmes renseignements seront indiqués, au crayon, en page de garde des recueils édités.

  1. Divers:

Les ouvrages édités ou les tapuscrits présentés peuvent avoir été primés dans d’autres concours.

Chaque lauréat aura le droit de se prévaloir de son prix, soit dans sa biobibliographie, soit par un avis apposé sur l’ouvrage primé, en indiquant : « Lauréat du Prix…(intitulé du prix)….2017 décerné par la Société des Poètes Français ».

Les œuvres présentées au concours ne seront pas rendues.  Celles des lauréats sont archivées par la S.P.F. ; les autres œuvres éditées seront distribuées dans les diverses médiathèques françaises, tandis que les tapuscrits non primés seront détruits par nos soins.

Les envois INCOMPLETS ne seront pas traités, sans que le candidat puisse prétendre à un quelconque remboursement des droits de participation.

Sauf à obtenir, sur l’un ou l’autre point du règlement, des renseignements, demandés auprès de la responsable des concours poétiques, il n’y aura aucun échange (courrier, courriel, appel téléphonique) entre les différents membres du jury et les candidats concernant le concours et son déroulement.  Tout manquement à cette règle entraînerait l’élimination pure et simple du candidat, sans remboursement des frais de participation.

La participation au concours implique l’acceptation sans réserve du présent règlement.

Société des Poètes Français : 16, Rue Monsieur Le Prince –75006 PARIS -+33  (0)1.40.46.99.82. stepoetesfrancais@orange.fr

Responsable des Concours : +32 (0)71.55.69.87. laplumevagabonde@gmail.com

 


PRIX DE LITTERATURE CHARLES PLISNIER 2018

 Poésie

 Date limite : le 22 décembre 2017

Le Prix annuel de Littérature Charles Plisnier, dont le montant est fixé à 2500 €, ne peut être attribué qu’à un écrivain s’exprimant en français, né en Hainaut ou y habitant depuis 3 ans au moins.

 Le Jury est approuvé et désigné chaque année par Collège provincial.

 Seuls les ouvrages rédigés en français sont admis, à l’exclusion des traductions.  Chaque participant, qui n’aura pas précédemment reçu le Prix Charles Plisnier, ne peut présenter qu’une seule œuvre.  Celle-ci doit être dactylographiée ou avoir été éditée en 2015, 2016 ou 2017. Elle aura été envoyée en sept exemplaires (contenant mentionnant « Plisnier 2017 ») et assortie d’une notice biobibliographique comprenant les coordonnées complètes de l’auteur à :

Hainaut Culture Tourisme

Secteur Littérature

Maison Losseau, 37, rue de Nimy – B – 7000 Mons

Tél. (00 32) (0) 65 398 880

Courriel : reservations.losseau@gmail.com

Par le passé, le Prix Charles Plisnier a été attribué à des personnalités telles que, entre autres, Charles Bertin, Achille Chavée, Marcel Moreau, Claude Bauwens, Yves Namur, Liliane Wouters, Francis Dannemark, Jean Louvet, Claude Haumont, François Emmanuel ou encore Carl Norac.

 En 2012, le Plisnier-Théâtre a été attribué à Céline Delbecq pour Hêtre, paru aux Editions Emile Lansman. En 2013, le Plisnier « Poésie » est revenu à Maxime Coton pour Le Geste ordinaire, édité aux Editions de L’Esperluète. Françoise Houdart, pour Les Profonds chemins, a obtenu le Plisnier « Roman et nouvelles » en 2014. En 2015, le Prix n’a pas été attribué. Le Plisnier théâtre 2016 a couronné « Elle(s) », de Sylvie Landuyt, paru chez Lansman.

 

Contact

28, rue Fumal 5000 Namur (Belgique)
Tel. +32 (0)81/22 53 49
info@maisondelapoesie.be
Secrétariat ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 16h30

 

 --------------------------------------------------------------------------------------------