Rolande-Louise QUIVRON

(E.L. DELMEIRA)

Adresse courrier : 10, rue de Nivelles, 1476 Houtain-le-Val

Tél : 067/79.00.25. Courriel : elvir @skynet.be

quivron

Née à Herseaux le 22 janvier 1931. Pseudonyme :   E.L. Quivron-Delmeira (en hommage à mon père et à ma grand-mère.)

Diplôme d’institutrice en 1949. Secrétariat en Afrique – Institutrice en milieu immigré.

Attirée depuis toujours par le dessin et la peinture, illustre, en autodidacte, quelques-uns de ses poèmes (affiches-poèmes). Cours et stages d’aquarelle chez  Cao-bei-an en 1998. Inscription à l’Ecole des Arts d’Ixelles en 1999. Participation aux salons d’ensemble du Cercle des Arts plastiques de la BBL depuis 1996. Participation aux salons d’ensemble de l’Association des Peintres, Poètes européens libres (APPEL) de Biscarosse à Gondrin (Gers) en 1998., à Parentis-en-Born (Landes) en 2001. Participation au recueil collectif de cette association « Planète des Arts »  n°5 en poésie et aquarelle en 2002. A l’exposition de la B.B.L. Bruxelles au Centre culturel d’Auderghem en 2002.Expo Espace Wallonie « Arts et Images » en 2008. Expo Nature-Art SABAM en 2006. Peinture « Gros Plan »n°2 sélectionnée.

Prix de peinture et médaille de la Ville de Biscarosse (2009).

Membre de la SABAM et de plusieurs associations littéraires.

Participe aux réunions du Grenier Jane Tony, à la revue Les Elytres du hanneton, ainsi qu’à l’anthologie parue en 2007.

1er prix et prix d’excellence aux Concours de littérature organisés par la ville de Mouscron en 1969-1970-1972-1973.

Diplôme (accessit) au grand prix littéraire de Wallonie (1972)

Diplôme d’honneur au prix international de poésie Jules Sottiaux (1972), au prix Roger Desaise (1973), prix Teilhard de Chardin (1993), 2e prix de la francophonie de l’APPEL de Biscarosse à Gondrin (Gers) en 1997. Prix divers de l’APPEL en peinture.

Voici comment je me définis en tant qu’artiste :

Ainsi qu’il est dit dans mon C.V., j’ai toujours été attirée par la peinture et le dessin. Mes poèmes ne sont jamais que les tableaux non réalisés pour des raisons personnelles.

Il ne m’est pas du tout difficile de me replonger dans le contexte où ces poèmes furent écrits.

Ma démarche est sans doute plus orientée vers l’imaginaire que sur le rapport au réel. Le grand format me permet plus de liberté dans la couleur et le geste s’apparente à une danse. D’où la mouvance des formes et plus d’ouverture.

Après observation d’une nature morte ou d’une étude de nu, les mouvements en continu déconstruisent ce qui semble statique. Les formes sont plutôt suggérées. Ce qui donne une sensualité à la couleur et à la matière, sans recherche systématique.

J’entame également une recherche personnelle dans les matières : aquarelle – pigments – pastel – acrylique, pour en arriver à une espèce de technique mixte. Sur papier, cartons entoilés et, je l’espère, la toile. Dans le but d’intégrer mes textes en peinture, mais sans rupture, le tout devant faire un TOUT. Y arriverai-je ? Hélas non, rattrapée par le grand âge et la maladie, il me faut renoncer . Avant de rejoindre ceux qui me sont chers, il me faut aussi mettre de l’ordre dans mes nombreux écrits, notes diverses, carnets de poèmes qui stagnent dans mes tiroirs.

 

 

Bibliographie

 

Parallélismes, 1970 (Altenloh) ; Equations, 1981 ( Michel Delmelle) ; Intégrales, 1982 ( La Pensée universelle) ; Affiche-poème (Eau vermeille) – De la poésie au design par M.Macot et P.Cormier : transfert visuel d’un thème (Université du Québec à Montréal) ; Page couverture Equations (M.Macot) (Université du Québec à Montréal).Ed. Renaissance du Livre SABAM NATUUR-Art 2006 – Gros plan n°2 peinture.

Participation à diverses revues en rapport avec les états proches de la mort. NDE et EMI : revues et bulletins IANDS France, ONDES France, Notre expérience, France.

Participation aux anthologies « 50  ans de poésies contemporaines 1945-1995 »

                                                                                         « Les couleurs » 1998      
                                                                                         « Les Poètes et la Foi » 1996  le tout chez Jean Grassin-Editeur. Sous mon pseudonyme: Elvire-Louise Delmeira (en Hommage à
ma grand-mère.)
En hommage à mon père : deux poèmes parus dans la Revue du Stalag XIII B.
Plusieurs poèmes repris dans le « Bibliothécaire » de Michel Dagneau.

Gradignan(RolCheminStJacques)

 

A Gradignan, sur le chemin de St Jacques de Compostelle

 

 

 

 

Don de mon tableau-poème « Le marchand de Caroube » à la Ville de Mouscron. Après avoir refusé une offre d’achat de 500 € ! La seule et unique de ma vie. Je n’en ai jamais reçu d’autres ….
Nommée Grand Maître dans l’ordre de l’Appel et de l’Orme . Membre de droit de l’Appel en date du 8 octobre 2011. Le tout à Biscarrosse, dans les Landes.

émergence