forrerRoland FORRER

1, rue saint Urbain, 1370 Jodoigne
Tel : 0471/01 52 58
carcultrom@skynet.be

Membre de l’UPF (Union Internationale de la Presse Francophone)

Secrétaire de Carrefour des Cultures Romanes (asbl)

Carrefour des Cultures Romanes, ce groupement d’amoureux de la langue française, tous bénévoles, a vu le jour en 1991 à Namur. Soucieuse de créer une solidarité culturelle entre pays où l’on étudie notre langue, l’association privilégie l’aide à l’enseignement. D’abord très active à Madrid et en Transylvanie, son action s’est ensuite recentrée sur d’autres régions de l’Europe centrale et orientale, ainsi jusqu’en Sibérie.

Les principales activités de Carrefour des Cultures Romanes sont : les échanges d’étudiants, les envois de revues, livres, CD et DVD en français dans les écoles et bibliothèques (ce matériel est fourni à l’état neuf par des éditeurs compréhensifs et solidaires qui acceptent de céder des invendus retirés de leurs catalogues ou destinés.. au pilon ! Une part non négligeable de ces dons vient de Flandre), l’envoi de conférenciers ou d’enseignants (jusque dans la taïga sibérienne), la participation aux salons du livre et aux séminaires du FLE, notamment celui d’Ivanteevka qui réunit chaque année durant une semaine 300 professeurs venus de toutes les régions de Russie.

L’association apporte son soutien rédactionnel à la revue FLE L’Amitié, éditée à Bratislava ; elle édite, coédite, prépare des projets de publications ou y collabore : édition bilingue français-russe du « Cri du hibou » de France Bastia (une traduction serbe est annoncée), manuel de français avec DVD pour les écoles de Slovaquie et Tchéquie, traduction en russe des « Contes pour Caprine » de Maurice Carême et d’un album illustré pour enfants de Gérard Moncomble (« Sa Majesté de nulle part »), réédition de « La Saint-Nicolas du batelier » de Camille Lemonnier, recension en français d’anciennes légendes yakoutes (avec dossier pédagogique, vocabulaire et enregistrement par Georges Pradez), articles divers dans la presse locale belge (hommage au poète brabançon Marcel Roloffe, etc.).

Répartis dans diverses régions d’Europe et souvent proches d’autres réseaux de solidarité, les membres de Carrefour des Cultures Romanes sont tous des volontaires non rémunérés et l’association ne bénéficie d’aucun subside officiel; ce statut ne lui facilite certes pas la tâche mais lui assure liberté de parole et de mouvement.

forrer 2