L’éditorial fait écho à l’année 2018 comme une année patrimoniale hors norme. C’est en effet le 1er janvier qu’a été créé l’AWaP dont l’objet est d’étudier, promouvoir, protéger, conserver, restaurer et valoriser le patrimoine en Région wallonne. En parallèle, un site Internet a été lancé : www.awap.be

Un ensemble d’initiatives ont déjà été prises dont le concours photo Zoom sur le patrimoine. Le ministre René Collin rappelle que le patrimoine est aussi un secteur porteur d’emploi, d’où la nécessité d’une synergie entre les deux secteurs. Enfin, en lien avec la thématique des Journées du Patrimoine 2018 Patrimoine insolite. Les dessous du patrimoine, le ministre a lancé un appel à projets à destination des administrations communales.

Huit nouveaux accords-cadres ont été signés pour la restauration du patrimoine exceptionnel de Wallonie : Grand Théâtre de Verviers, Collégiale Sainte-Croix (Liège), Stade des Jeux et Théâtre de Verdure (Namur), Cathédrale Saint-Aubain (Namur), Abbaye d’Aulne, Cathédrale Notre-Dame et Musée des Beaux-Arts (Tournai), Basilique Saint-Hubert. D’autres biens ont été classés ou ont bénéficiés de subventions, tels que le Colombier de l’abbaye de Floreffe ou l’Église Saint-Martin d’Arlon.

Le Journal de la Restauration consacre un article à la mise en œuvre de parafoudre sur les bâtiments classés. (fiche de Jean-Christophe Scaillet)

Un an après son ouverture, le Pôle de la pierre à Soignies connaît un grand succès, au point que des travaux sont entamés pour augmenter sa capacité d’accueil. D’autres locaux classés vont être restaurés : Pavillon du treuil, Forge, Menuiserie et Magasin à clous.

Le Carnet de la Protection s’intéresse à la Villa des Lys à Yvoir, de style anglo-normand, témoignage intéressant de la villégiature prisée par la classe aisée dès la fin du XIXe siècle. En dépit des inondations et des atteintes du temps, cette villa a été bien conservée.

Les Nouvelles de l’Archéologie. Article signé Christian Frébutte, consacré à la chapelle Sainte-Odile d’Hamerenne (Rochefort). Classé depuis 1946, ce monument a déjà reçu trois interventions archéologiques. La dernière, en 2017, a permis de mieux comprendre l’évolution du site. Le cimetière a également été fouillé : mise au jour de 60 sépultures, en majorité des enfants.

Le Foire du livre de Bruxelles a été l’occasion pour l’AWaP de faire mieux connaître ses publications de plus en plus nombreuses. Les Carnets sont des fascicules d’une cinquantaine de pages consacrés à un monument en particulier. Les Dossiers ont l’ambition plus large de contribuer à une histoire de l’art en Wallonie. Le dernier dossier est consacré aux Carolingiens dans le bassin mosan. Il présente une synthèse des résultats des recherches les plus récentes (sous la direction de Florence Close, Alain Dierkens et Alexis Wilkin).

La Vie des Associations s’intéresse à l’asbl Musées et Société en Wallonie et au phénomène de labellisation. Ainsi le Musée des Arts anciens du Namurois considère que la classification des Soleils est une étape intéressante dans la recherche de l’excellence pour les visiteurs. Article de Romain Jacquet.

Le Centre de la Paix-Dieu présente le bilan de la Journée d’étude Gestion des végétaux et murs en pierre sèche. La cellule pédagogique propose de nouvelles classes d’orientation, tandis qu’une Rencontre des médiateurs est annoncée pour juillet 2018. Enfin la rubrique Centre de la Paix-Dieu rend compte d’un voyage d’étude pour les étudiants du Master, qui a eu lieu à Turin en septembre 2017.

La Lettre du Patrimoine présente les projets 2018 du Secrétariat des Journées du patrimoine.

Jacques Goyens

Adresse : AWaP rue du Lombard, 79 – 5000 Namur Site : www.awap.be